ROUEN, 25 avril 2013 (AFP)

Les salariés de l’usine Renault à Cléon (Seine-Maritime) vont observer des arrêts de travail en mémoire de leur collègue retrouvé suicidé sur le site lundi, a annoncé la CGT jeudi.

Renault Twingo Crédit image Finances.net

Renault Twingo Crédit image Finances.net

« Nous allons arrêter le travail pour nous retrouver tous ensemble en mémoire de notre collègue », a déclaré à l’AFP Pascal Le Manach, délégué syndical CGT (voir notre article ici).

Ces arrêts de travail sont prévus à 22H00 jeudi ainsi qu’à 10H00 et 14H00 vendredi, pour les différentes équipes, a-t-il été précisé.

Le salarié, un mécanicien de 35 ans et père de deux enfants qui s’était mobilisé contre l’accord compétitivité-emploi mis en place par le PDG Carlos Ghosn, s’était pendu durant son service dans la nuit de dimanche à lundi, laissant une lettre dans laquelle il dénonçait « pression » et « chantage » de la part du groupe.

Un Comité d’hygiène et de sécurité exceptionnel a été convoqué lundi prochain à la demande de la CGT, qui entend « montrer la responsabilité de Renault dans ce décès ».

La direction du site avait exprimé mercredi son « incompréhension » et sa « tristesse » à la suite de ce décès, excluant avoir exercé toute pression sur le salarié. Le parquet de Rouen a ouvert une enquête en « recherche des causes de la mort ».

Le site de Renault-Cléon, spécialisé dans la fabrication de moteurs et de boîtes de vitesse, emploie environ 4.000 salariés.

 

Retrouvez notre article sur ce drame ici

Crédits image Finances.net

1 Trackback or Pingback

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations légales